04 50 95 38 14 info@geos-ic.com
Rejoignez-nous aux GeosDays pour découvrir et progresser sur nos logiciels géotechniques !

Rejoignez-nous aux GeosDays pour découvrir et progresser sur nos logiciels géotechniques !

Rendez-vous à Archamps (74), du 15 au 18 octobre 2019 (formulaire d’inscription à télécharger au lien suivant : Bulletin d’inscription) pour participer à nos formations :

  • RIDO 4.23 (dimensionnement d’écrans de soutènement, calcul des équilibres élastoplastiques),
  • GEOFOND 2018 (dimensionnement des fondations superficielles et profondes, calcul des tassements sous remblais),
  • GEOMUR 2016 (dimensionnement des murs de soutènement),
  • GEOSTAB 2013 (calcul de stabilités – pentes naturelles, déblais/remblais, sols renforcés, parois clouées ou tirantées).

Si vous n’êtes pas disponibles en octobre, notez nos prochaines sessions GeosDays (mêmes logiciels) :

  • du 16 au 20 mars 2020 à Lyon,
  • du 5 au 9 octobre 2020 à Paris.

Ou, avant la fin d’année, une journée de formation dédiée au logiciel RIDO, le 5 décembre à Paris (formulaire d’inscription à télécharger au lien suivant : Bulletin d’inscription)

Retrouvez plus d’information sur les logiciels développés par GEOS à la page Logiciels

Contournement Ouest de Strasbourg

Contournement Ouest de Strasbourg

Le chantier du Contournement Ouest de Strasbourg sort de terre !

Le tracé autoroutier de 24 km de long comprend 2 viaducs et 56 ouvrages d’art courants. Les culées et la pile centrale du rétablissement de la RD622 entre Ittenheim et Breuschwickersheim sont fondées superficiellement sur des loess (limons – sables très très fins – transportés et déposés par le vent).

En tant que Maître d’œuvre, Geos Ingénieurs Conseils et INGEROP assurent la direction des travaux, avec notamment le suivi géotechnique d’exécution (mission G4).

SOCOS, le groupement concepteur-constructeur se compose des filiales de Vinci (Dodin Campenon Bernard, GTM Hallé, SOGEA, Eurovia et Vinci Construction) et d’Ingerop.

Meudon démarrage des travaux de paroi moulée

Meudon démarrage des travaux de paroi moulée

RER C – Issues de secours du tunnel de Meudon : l’excavation du premier panneau de paroi moulée a débuté.
Les travaux consistent en la construction d’un ouvrage circulaire de 8 m de diamètre et d’une profondeur de plus 42 m. Ce puits sera relié au tunnel du RER C par un rameau d’environ 65 m, terrassé ultérieurement en méthode traditionnelle. En en cas d’accident dans le tunnel, ces ouvrages permettront l’accès des secours et l’évacuation des usagers.

La SNCF a confié les travaux de paroi moulée ont été confiés à KELLER, entreprise spécialisée en travaux géotechniques spéciaux.

Après avoir assuré la conception des ouvrages, GEOS poursuit sa mission en assurant la maîtrise d’œuvre d’exécution, aux côtés d’INGEROP.

Retour formation GEOSTAB/GEOMUR

Retour formation GEOSTAB/GEOMUR

Retour en image sur la formation qui s’est déroulée la semaine dernière à Lyon, pour l’utilisation des logiciels géotechniques GEOMUR et GEOSTAB, développés par GEOS.
Merci à Eric Vermoote et Damien Fuentes pour la préparation et la réalisation de ce stage, et merci aux participants.

TTME Travaux de paroi clouée

TTME Travaux de paroi clouée

Les travaux du futur Tram T12 Express se poursuivent. La première paroi clouée du lot OAG3, réalisée dans le talus situé à l’aval de l’autoroute A6 en circulation au niveau de la commune de Savigny-sur-Orge vient d’être finalisée. Il s’agit d’une paroi de 6 m de hauteur, soutenue par 4 lits de clous dont la longueur varie entre 7 et 9 m. Cet ouvrage permet de dégager les emprises nécessaires pour l’estacade du futur tram.

Dans le cadre de sa mission, GEOS assure le suivi d’exécution de l’ensemble des ouvrages géotechniques des 10 km du Tram T12 entre Epinay-sur-Orge et Evry, comprenant 3 nouveaux viaducs, 6 nouveaux ponts de type portique, des zones de remblais sur inclusions rigides, des parois clouées, et de nombreux murs de soutènement.

Ligne 14 Sud

Ligne 14 Sud

Les ingénieurs en géotechnique de GEOS sont mobilisés sur les travaux du prolongement sud de la ligne 14 du Grand Paris Express, qui permettra de relier Olympiades à l’aéroport d’Orly en 16 minutes. GEOS et INGEROP planchent sur les études d’exécution des trois gares et des trois ouvrages annexes pour le groupement RAZEL-BEC & EIFFAGE.

La boîte en parois moulées butonnées de la future gare de Pont-de-Rungis, ici baignée par la lumière du matin, est le point de départ du tunnelier qui va creuser le tronçon de 4 km jusqu’à L’Haÿ-les-Roses.